Annonces

HIGH TECH – Bruxelles a ouvert une enquête pour «un possible non-respect des engagements» de la firme, en matière de choix du navigateur Internet…

Déjà condamnée par l’Union européenne à payer une amende record de 899 millions d’euros en 2008, Microsoft s’expose à de nouvelles sanctions. Bruxelles soupçonne la firme de Redmond de ne pas avoir respecté ses engagements vis-à-vis de la Commission.

En 2009, celle-ci avait obligé Microsoft à installer une fenêtre multichoix pour les utilisateurs de Windows en Europe afin de leur permettre de sélectionner le navigateur Web de leur choix (Firefox, Chrome, Safari ou encore Opera). L’objectif: empêcher la position dominante de Microsoft avec Internet Explorer, installé par défaut sur Windows. Or, la Commission européenne constate que depuis un an et demi, cette fenêtre multichoix n’apparaît plus dans Windows 7, alors que Microsoft avait pris l’engagement de la mettre en place jusqu’en 2014.

Une «erreur technique» selon Microsoft

«Bien que Microsoft ait soumis un rapport à la Commission en décembre dernier, affirmant que cette fenêtre multichoix était toujours présente, nous avons reçu des indications par des tierces parties selon lesquelles Microsoft ne s’était pas plié à ses engagements depuis février 2011», a déclaré Joaquin Almunia, commissaire européen chargé de la concurrence, au cours d’une conférence de presse mardi. «Sur la base des informations qu’elle a reçues, la Commission européenne estime que Microsoft pourrait avoir omis de déployer l’écran de choix avec Windows 7 Service Pack 1», a-t-il précisé.

Environ 28 millions d’utilisateurs pourraient être concernés, selon lui. Le commissaire européen a donc mis en garde le géant de l’informatique, qui pourrait se voir infliger une amende allant jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires global. Cela reviendrait à plusieurs centaines de millions d’euros pour Microsoft.

Après cette annonce, Microsoft s’est «excusé» par le biais d’un communiqué, en expliquant qu’il s’agissait d’une «erreur technique» survenue lorsque le Service Pack 1 est sorti, qui a entraîné la suppression de la fenêtre multichoix pour le navigateur. «Nous avons failli à nos responsabilités. Bien que nous ayons pris des mesures immédiates pour y remédier, nous regrettons profondément cette erreur et nous nous en excusons», écrit le groupe de Redmond.

20120718-124450.jpg

Annonces