Annonces

Le premier réseau social mondial n’est pas un champion quand il s’agit de chiffre d’affaires. Il se fait notamment devancer par deux géants chinois de l’Internet presque inconnus en Occident.
Ce ne sont pas ceux dont on parle le plus qui gagnent le plus. Facebook, qui a réalisé une entrée en Bourse très mouvementée dernièrement, n’est que le 11ème groupe en termes de chiffre d’affaires dans sa catégorie, la vente de contenu sur Internet (ne sont pas compris dans le classement les géants du e-commerce comme eBay par exemple).

Malgré tout, Facebook ne fait pas si mal, d’après l’auteur du classement, PaidContent: «Son chiffre d’affaires a triplé en amont de son entrée en Bourse, dépassant des poids lourds du secteur comme NewsCorp, Amazon, Walt Disney». Le groupe réalise 82% de son chiffre d’affaires en vendant de la publicité, même si la pub sur les réseaux sociaux restent au niveau expérimental, notent les auteurs de l’étude.

Deux chinois dans le top 10

Le classement des 50 plus grands groupes médias est dominé par Google qui écrase les autres groupes du haut de ses 36,4 milliards de dollars de chiffre d‘affaires. Le deuxième, fait marquant du rapport, est le Chinois China Mobile, avec 7,59 milliards de dollars de revenus générés par la vente de contenus internet mobile. Son compatriote Tencent, groupe internet diversifié (réseaux sociaux, jeux), arrive 9ème. «L’Asie connaît un boom de l’Internet mobile», souligne PaidContent. Et la Chine en particulier. Cette tendance devrait continuer, seulement 40% des 1,3 milliards de Chinois sont connectés à ce jour, notent les analystes de Nomura.

Le seul groupe français présent dans le classement figure à la 18ème place. Il s’agit du géant de la communication et de la publicité Publicis, qui tire de ses activités en ligne 2,17 milliards de dollars, soit 30,6% de ses revenus totaux. Son objectif, rappelle PaidContent, est de générer 50% de son chiffre d’affaires en ligne. Il reste pour l’instant derrière son concurrent britannique WPP (7ème, avec 4,72 milliards de dollars) qui a racheté l’année dernière 36 sociétés afin de surfer à la fois sur la croissance des pays émergents et sur le web.

Beaucoup de groupes ne précisent pas le chiffre d’affaires généré par les contenus en ligne, «sauf quand cela les arrange», note PaidContent. ce sont 150 milliards de dollars qui sont produit par ce secteur, selon leur estimation.

20120803-115759.jpg

Annonces