Annonces

La mort de Kécouta Sidibé a révélé ses secrets. Le quadragénaire originaire de Kédougou a bel et bien été victime de tortures de la part des éléments de la gendarmerie de ladite localité qui l’avaient appréhendé avec du chanvre indien.

Selon les résultats de l’autopsie le jeune sourd muet a été victime de coups et blessures, d’après le certificat de genre de mort délivré par le médecin légiste, a appris l’APS auprès de la famille du défunt.

Le défunt a été enterré ce mercredi en présence des autorités politiques, administratives et coutumières.

20120815-160123.jpg

Annonces